Vous savez combien j'aime tracer des lignes sur mes monoprints et mes toiles. Bien que souvent fines, elles ont un impact indéniable. Elles se promènent, tournoient, volètent, papillonent comme des pensées, entourent, gribouillent en vitesse ou traînent, prenant leur temps pour visiter le tableau, et ce faisant elles attirent votre regard ici et là.
You know how I love drawing lines on my monoprints and canvases. Though often very thin, these lines definitely have an impact. Wandering, meandering thoughts, circling, scribbling, hurrying or taking their time to visit the painting, they irresistibly draw your eyes here and there.

Mais j'aime aussi chercher de nouvelles façons de tracer ces lignes et exprimer d'autres émotions. Dessiner avec une main, puis l'autre, tenir le crayon par le bout du manche, fermer les yeux, utiliser un pinceau fin, une plume, changer de couleurs, ...
But I'm also always looking for ways to change those lines to express different moods. Drawing with one hand, then the other, holding the pencil from the very tip, closing my eyes, using a thin brush, a sharp pen, changing colours, ...

Cette fois, j'ai décidé d'utiliser de l'encre de chine noire, et de souffler pour faire glisser la goutte qui dégouline. Voici ce que cela donne:
This time I've tried to use black Indian ink, blowing on the dripping drop along the way. And here's what it looks like:

 

monoprint-249b
N°5
J'adore le côté imprévisible et végétal qui se dégage
I love the unexpected and vegetal aspect

 

monoprint-263b
N°6
Comme une déchirure ou une fissure qui s'agrandit
Like a gash or a crack getting bigger

 

Monoprint-276c
N°7
Le choix de l'encre de chine noire offre de beaux contrastes parfois
I love the beautiful contrast between the very black Indian ink and the colours

 

Monoprint-278b
N°8
J'aime particulièrement celui-ci. Un monoprint "pur" (non retravaillé) dont je ne savais qui faire. J'aimais le hasard de cette touche de vert et de ces nuances dans le rouge. Et j'aime la façon dont le noir s'étire jusque dans le blanc. Il permet de lier les trois parties : le rouge, le vert et le blanc.
I particularly like this one. I didn't know what to do with this "raw" monoprint (not worked upon). I liked the uneven green mark and the different hues seeping through the red. I love the way the black stretches in the white. It links the three parts: red, green and white

 

stones-4b
N°9

Ici vous reconnaîtrez un collage très minéral qui était resté en plan en attendant quoi ajouter ou peindre. Ces lignes et fils noirs à l'esprit végétal étaient à mon goût la petite touche qui manquait.
You may recognize a very mineral monoprint that was in wait until now. The black lines and threads with a marked vegetal feel were exactly what was needed.